blank image
beg_banner_dev_04
beg_banner_dev_05
beg_banner_dev_01
Beg_banner_dev_03
beg_banner_dev_02

Les certifications internationales

De par son réseau international de partenaires, Be Green Engineering peut offrir à ses clients des prestations pouvant satisfaire aux besoins spécifiques en matière de performance énergétique des bâtiments dans l'ensemble de ces référentiels.

GREEN STAR, BREEAM, LEED...

L'objectif des référentiels tels que GREEN STAR, LEED ou BREEAM est de fixer une règle du jeu entre différents acteurs et d'établir des normes dans le cadre d'une certification pour mesurer les performances d'un bâtiment. Ces référentiels sont caractérisés par des méthodes d'évaluation grâce à des outils de mesures précis et tiennent compte de données quantitatives et qualitatives pour une vision qui se veut globale.
 À l'international, ces référentiels anglo-saxons sont relativement répandus.



GREEN STAR (AU)

C’est un système de notation environnemental des bâtiments australien. Il comporte 8 cibles et sa notation est basée sur des comparaisons :

  • Management
  • Occupant health
  • Energy
  • Transport
  • Water
  • Materials
  • Land & ecology
  • Emissions

Pour en savoir plus…

LEED (US)

Les normes standards LEED (Leadership in Energy and Environnemental Design) constituent des paramètres pour la réalisation de constructions durables, développés aux États-Unis et appliqués dans 40 pays dans le monde.

Les normes LEED, élaborées par l'US GBC en collaboration avec les entreprises et les chercheurs des Universités américaines et canadiennes, fournissent les critères nécessaires pour la construction de bâtiments éco compatibles, capables de "fonctionner" de façon durable et autonome sur le plan énergétique ; il s’agit en résumé d’un système d’évaluation (Green Building Rating System) au service du développement de bâtiments "verts".

L'organisation en charge de définir et de promouvoir les normes LEED est l'US Green Building Council, une association à but non-lucratif fondée en 1993 qui compte aujourd'hui plus de onze mille membres. Outre son rôle "technique", l'USGBC a également le devoir d’informer, de sensibiliser et d’orienter la communauté vers un type de construction éco durable.

Le système LEED se base sur l’attribution de crédits relatifs à chacune des conditions nécessaires caractérisant la durabilité du bâtiment. La somme de ces crédits permet ensuite de déduire le niveau de certification obtenu. Les critères sont regroupés en six catégories, prévoyant des conditions réglementées obligatoires préalables et un nombre de performances environnementales, qui une fois réunis définissent le nombre de points final du bâtiment :

  • sites durables (14 points)
  • gestion efficace de l'eau (5 points)
  • énergie et atmosphère (3 conditions préalables - 17 points)
  • matériaux et ressources (1 condition préalable - 13 points)
  • qualité des environnements intérieurs (2 conditions préalables - 15 points)
  • conception et innovation (5 points)

En prenant en compte l'ensemble du processus (de la conception à la construction proprement dite), ainsi que chaque partie du bâtiment, la certification LEED opte pour une vision globale de la durabilité en utilisant toutes les possibilités de réduire les différents impacts environnementaux et les émissions nocives des bâtiments en construction. Cela permet ainsi d’identifier et d'ébaucher les meilleures pratiques à adopter par les ingénieurs, les architectes, et l’ensemble des professionnels du secteur, afin que celles-ci deviennent des lignes directrices dans la certification tierce partie.

Les avantages compétitifs pour ceux qui adoptent les normes LEED, qu’il s’agisse de professionnels ou d’entreprises, se retrouvent essentiellement dans la certification effectuée par un organisme tiers, considérée comme fondamentale pour obtenir un impact positif sur le marché. En effet, la certification LEED fournit au marché une définition partagée, un objectif commun et des normes mesurables. Il s’agit d’un standard volontaire, adapté au marché par le biais d'un processus de création de consensus.

On peut donc affirmer que la certification LEED correspond, dans le domaine de la construction, à l’étiquette d’information présente sur l’emballage de tous les produits alimentaires, indiquant les ingrédients, les calories, les graisses, etc. L’objectif est d'obtenir la même précision des informations pour les bâtiments, dont la valeur est habituellement estimée en centaine de millier d’euros.

Dans le cas de bâtiments certifiés LEED, le mode d'évaluation en lui-même permet de disposer d’informations détaillées : la réunion des critères zones-clés de la certification LEED permet d’identifier les bâtiments présentant des performances élevées.

 

BREEAM (GB)

C’est le plus ancien référentiel (25 % des bureaux en GB).

Une note unique et une mention : "pass", "good", "very good", "excellent".

DGNB

Les principaux acteurs de l’immobilier allemand se sont réunis pour former la DGNB, Conseil Allemand pour la Construction Durable. Cette organisation a pour but de définir et de promouvoir le 1er label national de construction durable en ALLEMAGNE avec l’objectif de prendre en compte le cycle de vie d’un bâtiment dans son entier ainsi que son impact social.

L’objectif de la DGNB est de privilégier la vue d’ensemble sur les considérations utilitaires des bâtiments ce qui intègre des considérations sur la santé et la protection des ressources. Mais sont également intégrés la proximité du bâtiment aux transports publics, l’accès au bâtiment aux personnes âgées ou les handicapés ainsi que plus généralement le respect des «valeurs durables». La particularité du système DGNB est celui du « cycle de vie » qui intègre à côté des aspects écologiques également des facteurs économiques et socio-culturels. La labellisation est similaire à celle de LEED c’est-à-dire une classification par degré soit bronze, argent et or.



dev int preview 01dev int preview 02